Mois : novembre 2020 Page 1 of 3

Après les manifestations de samedi, Macron, Castex et Darmanin doivent retirer la totalité de la loi “sécurité globale” !

Assassinat de S. Paty : ouverture immédiate de l’enquête du CHSCT!

Nous relayons ici la pétition de la FNEC-FP-FO des Yvelines

Dès le 19 octobre, trois jours après l’assassinat de notre collègue Samuel Paty, la FNEC-FP-FO des Yvelines (78) s’est adressée au Directeur académique (DASEN) des Yvelines pour demander la tenue immédiate d’un CHSCT afin d’engager une enquête sur ce qui s’est passé, conformément à la réglementation qui la rend obligatoire et automatique en cas de décès d’un collègue.

A ce jour, il n’a pas été donné suite à notre demande.

La FNEC FP FO est intervenue auprès de la Rectrice et du Ministre : ils refusent à donner pour consigne l’ouverture immédiate de l’enquête.

L’assassinat de notre collègue a suscité l’émotion de toute la profession.

Mais il a également soulevé l’inquiétude et de nombreuses interrogations sur les causes de cet événement et le traitement qui en est fait. Les personnels et leurs représentants ne sauraient prendre pour argent comptant les communiqués qui ont été émis consécutivement au drame ou bien les différentes déclarations tenues lors des réunions en présence de la rectrice ou du DASEN.

Le travail du CHSCT doit permettre d’établir l’arbre des causes de ce terrible accident du travail et plus encore, préconiser des mesures de protection et de prévention indispensables.
Conformément à la réglementation, la FNEC FP-FO 78 s’est adressée à l’Inspection du Travail afin qu’elle intervienne auprès du DASEN pour que l’enquête du CHSCT puisse être ouverte dans les plus brefs délais.

La FNEC FP FO des Yvelines appelle à signer la pétition pour exiger l’ouverture immédiate de l’enquête du CHSCT.

Avenir lycéen, le ministre Blanquer doit s’expliquer !

Éducation prioritaire : cette expérimentation ne répond pas aux revendications

Le SNFOLC exige la levée immédiate des poursuites à l’encontre de notre camarade Sabine Raynaud

Soutien à la mobilisation des AESH de l’académie de Lyon ! Arrêt immédiat des PIALs !

Déclaration du Conseil Syndical National du 25 et 26 novembre 2020

Plus que jamais, contre les plans destructeurs du ministre Blanquer et du gouvernement, les personnels ont besoin du syndicat, qui maintient toutes ses revendications :
– recrutement immédiat de tous les candidats inscrits sur les listes complémentaires et réabondement de celles-ci, réemploi et titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent pour alléger les effectifs des classes
– recrutement et titularisation des AESH sous statut de fonctionnaire. Suppression des PIAL et de la mutualisation
– recrutement immédiat d’AED à hauteur des besoins dans le respect des missions ; l’arrêt des pressions pour le renouvellement des contrats ; le versement de la prime REP et REP +
– arrêt des suppressions de postes et création de tous les postes nécessaires
– mise en place de réelles mesures de protection pour les personnels
– retrait des réformes du lycée, du baccalauréat et de Parcoursup. Abrogation de la loi « Ecole de la confiance » du ministre Blanquer
– abandon de la réforme de préprofessionnalisation du concours ; abandon de l’oral professionnel pour les lauréats 2020
– augmentation générale des salaires : ouverture immédiate de négociations en vue d’un rattrapage de la perte de pouvoir d’achat subie depuis 2000, soit 20% d’augmentation de la valeur du point d’indice et intégrer tout de suite 49 points d’indices (+ 183 € nets par mois comme les personnels hospitaliers) dans la grille de tous les personnels, sans contrepartie
– arrêt de la répression à l’encontre des lycéens, retrait des sanctions aux quatre de Melle, pas de sanctions pour les 3 de Bordeaux, arrêt des pressions pour taire les revendications
– retrait de la loi « sécurité globale »
– retrait des réformes de la sécurité sociale, des retraites et de la transformation de la Fonction Publique, et maintien des CAP et des CHSCT.

Vous pouvez lire l’intégralité de la déclaration en téléchargeant le document ci-dessous

Compte rendu de l’audience avec le recteur du 17 novembre 2020

A l’ordre du jour de cette audience :
– Le fonctionnement du CHSCT-A, qui pour FO doit inclure l’étude des RSST
– La médecine de prévention
– Le dossier des personnels enseignants de certaines langues à diffusion limitée
– La situation des personnels infirmiers
– Le dossier des difficultés posées par les affectations à 80% des contractuels
– Les primes COVID
– Le non paiement de certaines primes et indemnités en septembre et en octobre, et le décalage entre l’avancement et la paye.

Levée immédiate des poursuites à l’encontre de Sabine Raynaud, militante du SNUDI-FO 34

Halte à la répression syndicale !

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén